Les plaquettes sanguines jouent un rôle majeur dans la prévention des hémorragies. Elles sont produites par des cellules géantes et polyploïdes, les mégacaryocytes, présents au sein de la moelle osseuse, à la suite d’un processus impliquant les protéines du cytosquelette et plus particulièrement les microtubules (MT).
Les MT sont un des trois constituants majeurs du cytosquelette cellulaire avec les microfilaments et les filaments intermédiaires. Les MTs résultent de l’assemblage de tubulines alpha et beta et forment un réseau dynamique jouant un rôle central dans de multiples fonctions biologiques (division cellulaire, trafic intracellulaire et morphogenèse cellulaire). Dans les cellules, les microtubules peuvent être longitudinaux ou courbes suggérant l’existence d’une régulation locale de leurs propriétés mécaniques, en lien avec les fonctions dans lesquelles ils sont engagés. Dans les plaquettes sanguines, les microtubules se courbent en adoptant une structure en anneau caractéristique constituée d’un enroulement de 10 à 15 microtubules appelée la bande marginale. Cette structure originale, propre aux plaquettes de mammifères, soutient la forme discoïde des plaquettes et participe au maintien de l’homéostasie vasculaire. Chez certains patients présentant des thrombopathies, on observe un défaut de formation de la bande marginale conduisant à l’altération des fonctions plaquettaires entrainant des défauts d’hémostase.
Les diverses fonctions liées aux MTs semblent dépendre de combinaisons particulières d’isoformes alpha/beta de tubuline et de modifications post-traductionnelles (MPTs) (acétylation, glycylation, glutamylation, tyrosination) permettant ainsi le recrutement d’effecteurs (MAPs) dédiés aux différentes fonctions..
Le projet de thèse que nous proposons vise à étudier les fonctions particulières des MTs plaquettaires par une caractérisation complète des MPTs présentes sur les tubulines alpha et beta au cours de la biogénèse des plaquettes.
Une première étude réalisée dans les plaquettes sanguines démontre un rôle important de l’acétylation dans le changement de forme des plaquettes en réponse à un agoniste. La caractérisation complète des MPTs se fera par immuno-empreinte et par microscopie confocale à l’aide d’anticorps spécifiques et par l’identification des enzymes impliquées dans les MPTs par PCR quantitative en temps réel. Le rôle de ces MPTs sera évalué sur des mégacaryocytes différenciés en culture i) à partir de progéniteurs hématopoïétiques humains (CD34+) transduits par des shRNA spécifiques des enzymes identifiées et ii) à partir de progéniteurs murins (Lin) provenant de souris inactivées pour les enzymes d’intérêt.
Ce travail permettra de préciser le type et le rôle des MPTs impliqués dans la maturation des mégacaryocytes et la formation plaquettes sanguines. Il s’intègre dans un projet plus large de l’équipe qui vise à mieux comprendre et caractériser le rôle des microtubules lors de la biogénèse des plaquettes sanguines.

Read more